Marque Bretagne

En Cornouaille, le kouign-amann joue la star dans la Grosse Pomme

Twitter Pénénlope Bagieu, kouign amann NYC,

Et oui,on le le sait pas forcément ici, mais le kouign-amann séduit bien au-delà de la Bretagne et de la France car il est devenu un must à NYC.

Depuis quelques années, le kouign-amann -ndlr de « kouign » gâteau et « amnan » beurre- la spécialité culinaire sucrée de Douarnenez est une star à New York City.

Twitter Pénélope Bagieu, kouign amann NYC,
Photo d’un tweet du compte de Pénélope Bagieu, “Quinn ah man”, Brooklyn, NYC,

mafia bretonne

Rappel : depuis que le magazine américain Food & Wine a mis en avant la recette du kouign-amann comme l’une des 40 meilleures recettes depuis sa création (ndlr en 1978), les boulangeries tendance se doivent proposer ce dessert dans les vitrines pour satisfaire les hipsters de la Grosse Pomme.

Breizh Amerika

C’est ce que rappelle aussi Breizh Amerika : « Une couverture de presse régulière nommant cette pâtisserie comme la plus extraordinaire de France a permis au kouign amann d’atteindre un nouveau sommet de popularité ces derniers mois. À tel point que l’orthographe bretonne de ce dessert a fait l’objet de plusieurs versions américaines dont Kwenn a-mahn et Quinn ah-mon.

Si la recette est un peu différente et le nom aussi « Kwenn a-mahn » et « Quinn ah-mon », il n’empêche qu’en Cornouaille, nous sommes très fiers de perpétuer une certaine tradition de la présence des Bretons aux USA par la gastronomie.

À NYC, il y a l’Association of Bretons in New York pour garder le contact. I❤NY!

Vous pouvez trouver du kouign-amann partout en Finistère sud. Mais bien entendu il y a des adresses incontournables à Douarnenez (of course !), Locronan, Concarneau, Quimper…

L’historique du kouign-amann raconté par la boulangerie des Plomarc’h

Le secret de fabrication (on vous le donne): ce sont des produits de haute qualité, des circuits courts de préférence et en Cornouaille, on a un large réseau de producteurs très qualitatifs de farine et de beurre.

Le kouign-amann a été inventé, en 1860, à Douarnenez, chez Monsieur et Madame Crozon, boulangers. Un jour de forte affluence au magasin, le boulanger Yves René Scordia a voulu approvisionner rapidement la boulangerie en gâteau. Il faut savoir que cette année-là, le beurre était produit en abondance alors que la farine venait à manquer, le boulanger essaya donc de réaliser une pâte à pain avec des proportions peu communes, ce qui donna une pâte à pain “ratée” qu’il travailla comme de la pâte feuilletée qu’il pratiquait. Le résultat fût surprenant : un gâteau feuilleté, gorgé de beurre et de sucre caramélisé avec un petit goût de beurre noisette et de fermentation sous une croûte dorée et caramélisée, le kouign-amann est né et son succès fut immédiat et jamais démenti.

A Douarnenez, Un kouign-amann ne peut pas en cacher un autre

La savoir-faire du kouign-amann ne supporte aucune supercherie. Les artisans boulangers et boulangers-pâtissiers de Douarnenez ont même créé l’Association du véritable kouign-amann de Douarnenez pour faire connaître, en France et à l’étranger, valoriser et protéger (label qualitatif et une IGP) cette recette.

Part de Kouign-amann