Marque Bretagne

Un Talent de Cornouaille au départ du Vendée Globe : Jean LE CAM

Publié le 6 novembre 2020

Partager :

Jean Le Cam, navigateur, pren dle dpart du Vendée globe 2020

Au départ du 15e Vendée Globe #VDG2020, il y Jean Le Cam, n° de voile 001. #yeswecam. Jean Le Cam est une personne qui nous inspire.

Jean Le Cam, navigateur, co-fondateur de Finistère Mer Vent, est un des talents inspirants de Quimper Cornouaille. Alors quand un Talent cornouaillais prend le départ d’une course au large mythique, on est aussi #yeswecam au sein de l’agence de développement économique Quimper Cornouaille Développement qui pilote la stratégie d’attractivité de la Cornouaille.

📆 Départ le 8/11 des Sables d’Olonne (sans public).

Jean Le Cam c’est un talent pas comme les autres. Laissez-vous inspirez et découvrer son portrait dans le📽 film que nous lui consacrons pour promouvoir les talents cornouaillais. Film réalisé par Tébéo & Tébésud.

Robin Goffinet, talent de Quimper Cornouaille, fondateur de robsurfboard,
Jean Le Cam, Talent de Quimper Cornouaille nourrit votre inspiration

La Bretagne Sailing Valley : une force territoriale qui a du poids

« Il faut un bon bateau, il n’y a aucun doute …) mais c’est le solitaire, c’est l’humain qui fait la différence. »

Christian Le Pape, Directeur du Pôle Finistère course au large

Sur les 33 navigateurs au départ, 10 s’entraînent au POLE FINISTERE COURSE AU LARGE de la Forêt-Fouesnant. On peut citer Samatha Davies, Jérémie Beyou, Romain Attanasio, Charles Escoffier, Damien Seguin… C’est le Pôle course au large que le monde entier nous envie.

Le Roi Jean est au départ de cette 5e édition (pour lui), armé de l’ancien Foncia avec lequel Michel Desjoyeaux a remporté le Vendée Globe 2008-2009, et prêt à régler la lutte pour le classement officieux des bateaux à dérive droite.

Vendée Globe 20202

Le skipper cornouaillais va courir le Vendée globe sur un monocoque IMOCA YES WE CAM fabriqué par CDK Technologies, entreprise emblématique de la Cornouaille, basée à la Forêt-Fouesnant. “Si le bateau ne peut plus prétendre rivaliser avec les derniers-nés de la classe IMOCA, il peut néanmoins, aux mains de son skipper qui le connaît parfaitement, aspirer encore figurer aux avant-postes du peloton.”


La course au large au sein de la filière maritime bretonne pèse lourd dans l’économie

Les territoires de la Bretagne Sailing Valley sont la Cornouaille, Lorient Bretagne Sud, Auray Quiberon Terre Atlantique, Golfe du Morbihan-Vannes agglomération. Voir le communiqué de presse de présentation des territoires de la BSV par Eurolarge Innovation daté de septembre 2020.

Tous ont en commun un écosystème maritime basé sur des entreprises emblématiques qui innovent, qui ont des savoir-faire, des infrastructures tournées vers le maritime (construction navale, pêche, nautisme…) sans compter l’accompagnement des structures spécialisées Technopole, Pôle mer Bretagne, Chambre de commerce et d’industrie, Département… et des structures de course au large à proprement parlé.

C’est la force de la Bretagne Sailing Valley avec Bretagne Développement Innovation et Eurolarge Innovation.

“La Bretagne Sailing Valley prend place à bord du Vendée Globe 2020“. L’écosystème breton de la voile de compétition est aux avant-postes : 55 % des bateaux engagés sont made in Bretagne. 980 personnes travaillent directement pour ce secteur de la course au large”. Le Journal des entreprises, 4/11/20202;

“La course au large au service de l’économie bretonne” 2 pages sur le Vendée Globe dans Le Telégramme.

83 M euros

de CA+16% depuis 2019

980

emplois directs

201

écuries & projets sportifs.

210

entreprises

Pour aller plus loin sur l’économie MARITIME bretonne

Note de conjoncture économique, « L’économie maritime bretonne vue par les chefs d’entreprises. Bilan et perspectives »

La note de conjoncture économique, « L’économie maritime bretonne vue par les chefs d’entreprises. Bilan et perspectives » vient de sortir.

Cette étude est réalisée par les réseaux des CCI et agences d’urbanisme et de développement de Bretagne (Adeupa-Brest, Audélor-Lorient, Quimper Cornouaille Développement-Quimper, Audiar-Rennes et ADAC22-Saint-Brieuc).

Interrogés au sortir du confinement lié au COVID19 du printemps 2020, les chefs d’entreprises de l’économie maritime en Bretagne affichent un recul brutal de leurs activités. 73 % des répondants à l’enquête menée par les réseaux des agences d’urbanisme et de développement et des CCI déclarent une baisse de leur chiffre d’affaires sur le 1er semestre 2020.


Nos actus