Marque Bretagne

Les essentiels à retenir du Labo RH pour recruter et manager autrement

Quimper Cornouaille Développement a organisé en février 2020 le Labo RH : recruter et manager autrement en partenariat avec le Réseau CREPI (Clubs Régionaux d’Entreprises Partenaires de l’Insertion) et RH TPE d’Actife Cornouaille.

Parce que le recrutement et la fidélisation des talents et des compétences est indispensable pour le développement des entreprises et parce qu’en Cornouaille on travaille ensemble, en réseau et on croit au partage des expériences pour gagner en efficacité !

Une trentaine de chefs d’entreprises cornouaillaises ont participé à cet événement qui s’adressait particulièrement aux TPE et PME. Afin de faciliter la prise de parole et les échanges, le format était volontairement réduit.

Compte-rendu du Labo RH : comment retenir et attirer de nouveaux talents. Recruter et manager autrement

2 PROBLÉMATIQUES DE RECRUTEMENT

Les témoignages et les échanges ont permis de distinguer deux problématiques de recrutement différentes :

  • les entreprises qui recherchent de la main d’oeuvre potentiellement disponible localement pour des emplois qualifiés à peu qualifiés, des emplois saisonniers et,
  • les entreprises, souvent dans le domaine informatique, qui recherchent une main d’oeuvre très spécialisée et sur un marché très concurrentiel

L’essentiel de Yves Le Petitcorps, DIRIGEANT DU GOÛTER BIGOUDEN, BISCUITERIE À PLONÉOUR-LANVERN

• écouter, apprendre à bien connaitre chaque collaborateur,
• favoriser l’autonomie et la prise d’initiatives,
• améliorer les conditions de travail,
• échanger lors de séminaires annuels, d’entretiens de développement de carrière,
• se projeter ensemble dans le futur, trouver des solutions collectivement.

L’essentiel de Tom Marsal, CO-FONDATEUR ET DIRIGEANT DE SPORTRIZER, START-UP ET PLATEFORME WEB DE MISE EN RELATION ENTRE OFFRES ET DEMANDES D’ACTIVITÉS SPORTIVES

• mettre en avant la liberté, l’ambiance de travail, les challenges à relever, notamment pour recruter des profils et compétences très recherchés
• proposer des « jokers » (journées pour se former ou développer une autre activité)
• permettre aux collaborateurs de disposer de souplesse et d’être nourrit par d’autres centres d’intérêts qui peuvent apporter à l’entreprise des idées…

L’essentiel de Sylvain Le Roux, RESPONSABLE INGÉNIERIE DE XANDR, PLATEFORME D’ACHAT ET DE VENTE DE PUBLICITÉ INTERNET

• mettre en place des périodes d’accueil très suivies,
• systématiser les rapports d’étonnement,
• réaliser des points hebdomadaires de 30 min. avec chaque collaborateur pour aborder ses ressentis (même s’ils concernent le cadre personnel), ses objectifs (fixés par le collaborateur lui-même), feed-back réguliers…

L’essentiel de Laurent Amathieu, DIRIGEANT DE ABORD AGE, SERVICE D’AIDE ET D’ACCOMPAGNEMENT À DOMICILE

• travailler sur le bien-être des salariés et mettre en place des indicateurs pour pouvoir le mesurer,
• responsabiliser et prendre en compte les remontées terrain pour être en constante amélioration,
• intégrer le numérique et la technologie (siège relaxant, casque 3D, frigo connecté, Skype avec les familles, logiciels puissants pour les plannings).

Atelier recruter et accueillir de nouveaux talents

Cet atelier avait pour objectif de confronter les expériences des participants sur les principes ou nouvelles pratiques de management, permettant de mieux intégrer les salariés au projet de l’entreprise et ainsi les fidéliser. Cet atelier réunissait une quinzaine de participants.

Témoignages de chefs d’entreprises

Mikael Le Breton, Tri Martolod Brasserie – Concarneau
Pendant très longtemps et entre 2017 et 2018, les recrutements se faisaient par bouche à oreille dans le cercle des amis et connaissances. Mais depuis quelques années, les salariés n’ont pas obligatoirement le même rapport au travail et plus forcément l’esprit « coopérative »… D’où une réflexion sur des méthodes de recrutement différentes mais surtout sur les conditions d’obtention du statut de sociétaire de la SCOP (Société coopérative de production) qui se faisait auparavant de manière automatique. Nous réfléchissons désormais aux conditions d’obtention du statut de sociétaire de la SCOP.

Delphine Paul, Appart hôtel – Quimper
J’ai des difficultés à recruter des femmes de ménages pour la saison. J’ai travaillé avec Actife, Pôle emploi… À présent, je mise beaucoup sur la motivation des salariées, d’avoir le feeling pour voir si la personne va s’intégrer dans l’équipe car je n’ai pas de marge de manoeuvre sur le salaire. Et quand je rencontre des candidats, je fais participer des salariées pour qu’elles puissent aussi se prononcer, donner leur avis.

David Le Moigne, ATP d’Armor Aménagement paysager – Pont-Croix
Il y a 20 ans, j’étais le seul de mon secteur à embaucher. Les recrutements étaient plus simples. On trouvait facilement des apprentis. À présent, la concurrence avec d’autres structures permet aux salariés de quitter un poste et d’en retrouver un plus facilement. Aujourd’hui, il est essentiel de former des chefs d’équipe pour qu’ils améliorent leur mode de management. D’autant que le rapport au travail a évolué. Il a pu arriver que des personnes n’acceptent pas certaines contraintes ou refusent d’exécuter une tâche qui ne leur convenait pas. Personnellement je m’astreins à embaucher des apprentis, contrairement à certains confrères. C’est parfois frustrant de les voir partir à la concurrence. De même, j’ai recruté une personne en reconversion et l’ai formée pendant un an

LES PRINCIPAUX OUTILS POUR MIEUX RECRUTER ET ACCUEILLIR

  • Lors de l’embauche d’un nouveau salarié, il peut être intéressant pour les autres salariés de mettre en avant le « challenge » que ce dernier représente pour l’entreprise. Certains postes peuvent être perçus comme l’exécution de tâches sans intérêt, alors que chacun fait partie d’un maillon du projet lui-même intégré au sens général des activités et objectifs de l’entreprise. Il faut, à chaque niveau de l’entreprise, à chaque fonction, mettre en perspective ce que le salarié va y gagner (au-delà de l’aspect pécuniaire).
  • Lors du recrutement de nouvelles personnes, impliquer les autres salariés est une étape qui peut être marquante. Cela permet de repérer les savoir être et la motivation. Les futurs salariés sont les futurs collègues des salariés déjà présents.
  • Le cadre de travail est un aspect à ne pas négliger dans l’embauche ou l’intégration d’une nouvelle recrue. L’ambiance, le bien-être sont des aspirations qui correspondent aux nouvelles demandes sociétales. Offrir un environnement de travail adapté et serein permet de valoriser l’entreprise et de fidéliser les salariés. Il s’agit d’un gage de reconnaissance simple.
  • Ne pas focaliser sur le savoir-faire, utiliser l’apprentissage, l’alternance, l’intérim, sont des méthodes éprouvées auxquelles on ne pense pas toujours. Former les salariés à l’esprit de l’entreprise permet de mieux les fidéliser.
  • Utiliser le réseau, la cooptation, trouver des candidats qui connaissent le territoire, qui y ont des attaches peuvent être des gages de réussite de futurs recrutement.
  • Lors de l’accueil des salariés, les premiers moments sont importants. Il faut qu’ils se sentent intégrés et attendus dès le départ. Préparer le poste de travail, prendre une heure d’échange entre le recruté et chacun des autres collaborateurs, ne peut qu’être bénéfique à l’intégration. Il peut être intéressant de dresser un rapport d’étonnement à l’issue d’une période déterminée, de l’accompagner les premières semaines. Cela peut également permettre aux recruteurs de mieux adapter les futures embauches.
  • Les nouvelles pratiques de travail peuvent être appréciées des recrutés. Cela peut instaurer dès le départ un rapport de confiance et démontrer l’agilité de l’entreprise. Le travail à distance, le télétravail, la souplesse dans les horaires/congés/plannings sont des moyens simples à mettre en place.

Atelier MANAGER et FIDéliser les salariés

Cet atelier avait pour objectif de confronter les expériences des participants sur les principes ou nouvelles pratiques de management, permettant de mieux intégrer les salariés au projet de l’entreprise et ainsi de les fidéliser. Une quinzaine de personnes composait l’atelier.

Témoignages de chefs d’entreprises

Christine Dornic, ARINFO informatique – Combrit
Je gère une entreprise dans l’informatique. J’essaie autant que faire se peut d’appliquer des méthodes de management actuelles. Nous avons développé le télétravail, afin d’apporter de la souplesse dans l’organisation du travail. De même, nous avons mis en place un plan épargne entreprise. Cela parait simple mais pour la taille de notre entreprise, ce n’est pas courant. Cela est toujours bien vu des salariés. Dans tous les cas, la défense des équipes est pour moi une priorité. Cela fait partie du rapport de confiance à instaurer entre une dirigeante et les salariés. En cas de problème avec un client, je n’hésite pas à bien identifier d’où il vient et le cas échéant à argumenter pour défendre les équipes.

Manon Rouillard, SBA Briec découpe et transformation de viande – Briec
Notre entreprise découpe et transforme de la viande. Parfois c’est vu à l’extérieur comme des métiers difficiles. On a donc mis en place une approche privilégiant la polyvalence pour éviter la répétition et l’ennui. On a également instauré un système de valorisation des collaborateurs en leur donnant la
fonction de « formateurs » pour les plus jeunes. Dans ce cadre, lors de la mise en place d’une norme qualité ISO 9001, nous avons mobilisé l’ensemble des salariés quel que soit leur poste. Cela a renforcé l’esprit d’équipe. Enfin, nous participons à un dispositif expérimental entre entreprises de l’agroalimentaire (Agil’Agro) pour favoriser la circulation de salariés entre entreprises, pour les faire monter en compétences et en employabilité.

Estelle Castrec, SARL Castrec pompes funèbres – Douarnenez
Je suis dirigeante d’une entreprise de pompes funèbres. Dans notre entreprise, nous misons beaucoup sur les questions de santé et de prévoyance. C’est essentiel pour le bien-être de nos salariés, dans des métiers qui, psychologiquement, peuvent être éprouvants. La prévention des risques est également un point essentiel car la pénibilité peut être un des freins à la fidélisation des salariés.

BONNES PRATIQUES POUR MIEUX MANAGER ET FIDÉLISER LES SALARIÉS

  • Les démarches participatives permettent de fédérer les petites équipes. Par exemple le simple jeu des post-it permet d’amener toute l’entreprise à travailler collectivement sur l’amélioration d’un produit ou d’un service ou de l’organisation, tout en donnant des gages de reconnaissance à chacun.
  • Le fait de travailler ensemble peut parfois être vu comme étonnant, car dans beaucoup d’entreprises, les organisations sont cloisonnées. Le fait de travailler par groupe projet ou d’impliquer des salariés qui ne sont pas en lien direct avec les métiers permet de mieux faire adhérer au projet d’entreprise et de partager ses valeurs.
  • Les activités de cohésion sont souvent négligées car le rythme de l’entreprise parait ne pas pouvoir libérer de temps. Le fait de créer une journée par an de « team building » permet à chacun de mieux se connaitre et de sortir du cadre habituel et formel du travail. Cela permet de remobiliser les salariés.
  • Ouvrir une boîte à idées est une idée simple qui permet à chacun d’exprimer sans filtre des idées qu’il n’oserait pas présenter à l’oral. Dans les organisations, la parole est souvent mobilisée par une partie des groupes. L’écrit est un canal à ne pas négliger dans les pratiques managériales.
  • L’ouverture d’un cahier de doléances peut faire peur aux dirigeants d’entreprises. Construit à partir de règles claires et dans un esprit de bienveillance, il peut permettre d’améliorer l’écoute et même la reconnaissance des souhaits des salariés.
  • L’entretien annuel n’est pas une pratique systématique dans les entreprises. Simple à mettre en oeuvre, il permet de faire le point sur l’année écoulée et d’établir les attentes de l’entreprise et connaitre les souhaits des salariés. Il a le mérite de formaliser une relation de travail et peut permettre d’insuffler une véritable culture d’entreprise.
  • La pratique du rapport d’étonnement (document où le salarié retranscrit une expérience professionnelle, voire personnelle, qui l’a marqué, lors d’un déplacement par exemple) permet de cultiver les initiatives, de comparer un fonctionnement interne à celui d’une autre entreprise, pour améliorer le fonctionnement.
  • Certaines entreprises mettent en place des « jokers », afin de permettre aux salariés de prendre une journée de congés ou RTT la veille pour le lendemain si cela n’affecte pas le travail. Cela permet d’instaurer un rapport de confiance et de responsabiliser.
  • Former les salariés est un acte qui permet de faire progresser chacun. La formation n’est pas systématisée dans certains secteurs. Pourtant, elle permet de créer un effet de groupe quand elle est collective ou de progresser lorsqu’elle est individualisée.

LES STRUCTURES ACCOMPAGNATRICES DE L’EMPLOI EN CORNOUAILLE

Le document recense les principales structures accompagnatrices de l’emploi et du recrutement en Cornouaille.

RH TPE – CORNOUAILLE ACTIFE QUIMPER CORNOUAILLE

Un soutien gratuit et personnalisé en ressources humaines pour les petites entreprises du Pays de Cornouaille (tous secteurs confondus) Recrutements / Formation/ Entretien professionnel / Activité partielle / Fiche de poste / Management Organisation / Dispositifs et aides
• Pour vous permettre de découvrir des outils adaptés à vos besoins
• Avoir de l’information pour mieux comprendre les aides financières et techniques au développement et à la formation
• Rencontrer un interlocuteur qui vous met en lien avec les différentes structures
• Un soutien dans vos recrutements
• Une aide globale pour vos questions de gestion des ressources humaines
Contact : Sabine Auger | 02 98 64 80 20 | 07 79 05 41 17 |
CORNOUAILLE.RHTPE.FR

CREPI FINISTÈRE – CLUBS RÉGIONAUX D’ENTREPRISES PARTENAIRES DE L’INSERTION

Le CREPI est un Club d’entreprises qui favorise des rencontres directes entre représentants d’entreprises du territoire et demandeurs d’emploi en réalisant des évènements originaux voire inédits.
• Défi marque employeur
• Rallye pour l’emploi
• Réseau de parrainage
• Restaurant éphémère
• Ambassadeur des métiers
• Guide entrepreneur responsable
• Sport et emploi
Adhésion annuelle en fonction du nombre de salariés
Contact : Corinne Philbert | 06 83 99 57 68 |
CREPI.ORG

PÔLE EMPLOI

Vos agences Pôle emploi proposent des services pour faciliter et accélérer vos recrutements.
Ces services comprennent notamment :
• des informations sur le marché du travail
• la publication d’offres d’emploi
• le conseil en recrutement
• la présélection de candidats
• les actions d’adaptation au poste de travail
• les aides financières
• la formation
Contact :
Pôle emploi Concarneau |
Pôle Emploi Douarnenez |
Pôle emploi Pont-l’Abbé |
Pôle emploi Quimper Nord |
Pôle emploi Quimper Sud |
POLE-EMPLOI.FR/EMPLOYEUR/AIDES-AUX-RECRUTEMENTS/LES-AIDES-A-LEMBAUCHE.HTML

APEC (ASSOCIATION POUR L’EMPLOI DES CADRES)

Vous cherchez à recruter un(e) cadre ? Les consultants de l’APEC vous proposent gratuitement des ateliers et des outils pour vous aider à recruter et à attirer des candidats.
• Développer votre marque employeur
• Apprendre à construire sa marque employeur
• Apprendre à faire son parcours d’intégration
• Faire un audit de votre process de recrutement
• Comment rédiger une offre d’emploi
Contact : Centre Apec de Brest
APEC.FR/RECRUTEUR.HTML

CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE MÉTROPOLITAINE BRETAGNE OUEST – DÉLÉGATION DE QUIMPER

Le Club RH de la CCIMBO Quimper Vous êtes gérant(e) d’une TPE ou d’une PME du sud Finistère ? Vous voudriez être mieux armé face aux problématiques RH ? Vous souhaitez partager des expériences et bénéficier de celles d’autres entreprises ?
• Proposer aux entreprises un moment d’échange et de partage de compétence
• Rencontrer des experts en gestion ressources humaines
• Découvrir des institutions et structures, actrices de la gestion des ressources humaines : DIRECCTE, CARSAT, CNAM…
• Proposer un lieu, un réseau où vous pourrez prendre du recul et aborder des sujets RH avec d’autres entrepreneurs, des experts, des consultants…
Performance Bretagne Ressources Humaines +
À partir d’un état des lieux de vos pratiques, les conseillers RH des CCI de Bretagne vous accompagnent et vous proposent des méthodologies et des outils concrets pour répondre à vos besoins.
Contact : Francois-Xavier Chevillotte | 02 98 98 29 22 |

CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L’ARTISANAT DU FINISTÈRE

La Chambre de métiers et de l’artisanat propose des formations sur le recrutement et le management pour les chefs d’entreprise, conjoints collaborateurs ou salariés
• Formation en management
• Gérer, encadrer et motiver son personnel
• Les erreurs à éviter en management
• Accompagner un apprenant
• Recruter efficacement
La CMA effectue pour vous les formalités de demande de prise en charge financière
auprès votre fonds d’assurance formation.
Contact : Olivier Herry Responsable formation CMA29 | 02 98 76 46 46 |
ARTIBRETAGNE-FORMATION.BZH

ANEFA DU FINISTÈRE (ASSOCIATION PARITAIRE POUR PROMOUVOIR ET DÉVELOPPER L’EMPLOI SALARIÉ DE LA PRODUCTION AGRICOLE)

L’ANEFA accompagne les agriculteurs employeurs et futurs employeurs dans leur recrutement, propose également des « formations employeurs ». Elle informe et conseille pour :
• Recruter
• Mettre en relation employeurs et candidats
Contact : Gilles Burel | 02 98 64 67 96 |
FINISTERE.ANEFA.ORG

FDSEA DU FINISTÈRE (FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DES SYNDICATS D’EXPLOITANTS AGRICOLES)

Permanences juridiques « Chambre d’Agriculture » assurées par le service juridique de la FDSEA et l’Association Juridique et Fiscale (AJF).
Les juristes de la FDSEA assurent des permanences décentralisées à Quimper pour des consultations orales gratuites, dans plusieurs domaines de compétences dont le droit social (contrat de travail, gestion des ressources humaines…).
Contact : 02 98 64 02 20 | 14 h à 17 h – 4e mercredi du mois

APECITA (ASSOCIATION POUR L’EMPLOI DES CADRES, INGÉNIEURS ET TECHNICIENS DE L’AGRICULTURE)

L’APECITA vous accompagne dans le cadre de vos recrutements, sur toutes les fonctions, et également au niveau de la gestion des compétences. Ces services, sur mesure, sont adaptés et proposés en tenant compte de vos besoins spécifiques.
Contact : APECITA.COM/ACCOMPAGNEMENT/ACCOMPAGNEMENTDES-
ENTREPRISES

CORNOUALIA (GROUPEMENT D’EMPLOYEURS)

Vous avez besoin d’une compétence à temps partiel et de façon pérenne ?
Créer de l’emploi durable en partageant des compétences sur la Cornouaille : ce principe permet aux entreprises de disposer de la ressource juste le temps dont elles ont besoin tout en assurant un emploi pérenne aux salariés (CDI).
Contact : Maryse Le Maux, directrice | 02 98 10 24 77
CORNOUALIA.BZH

RESO 29 (GROUPEMENT D’EMPLOYEURS)

Interlocuteur privilégié du secteur de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme, Reso29 a pour objectif de répondre aux besoins du secteur en recrutant et en fidélisant des salariés qualifiés (CDD, CDI, Extras) capables d’intervenir rapidement chez ses 250 entreprises adhérentes.
• évaluation de votre besoin
• recrutement
• accompagnement « sur mesure »
• gestion administrative simplifiée
Contact : Aurélie Lotton | 02 30 14 00 79 | RESOEMPLOI.FR

Geai 29 (groupement d’employeurs)

G.E.AI 29, groupement d’employeurs associatif intersectoriel, a été créé fin 2017. Cette une association à but non lucratif a pour objectif de mettre à disposition de ses membres (et uniquement de ces membres) les salarié.e.s qu’elle emploie déjà ou qu’elle recrute à cette fin. Les adhérents du Geai 29 sont des associations, quel que soit leur domaine (sportives, culturelles, action sociale, animation rurale…) non fiscalisées et situées dans le Finistère.
Adhérer et mobiliser le GEAI 29 vous permet de :
• Vous libérer de l’administratif lié à la gestion de l’emploi et du recrutement
• Trouver et partager de nouvelles compétences
• Renforcer vos capacités d’action
• Partager le coût salarial entre plusieurs associations
• Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’emploi
• Partager le coût salarial entre plusieurs associations
• Libérer du temps pour réinvestir votre projet associatif et vos actions
• Faire naître de nouvelles collaborations inter-associatives
• Trouver des professionnels au plus proche de vos besoins (comptable, animateur nature, de loisirs, éducateur sportif, chargé de projet ou coordinateur, etc.).
Contact : Delphine Le Doze | 02 98 52 33 00 | GEAI.BZH

VOTRE OPCO (OPÉRATEUR DE COMPÉTENCES)

Le 1er avril 2019, onze opérateurs de compétences (OPCO), chargés d’accompagner la formation professionnelle, ont été agréés. Ils remplacent les anciens organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA).
Ces opérateurs de compétences ont pour missions de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation. Votre OPCO assure un service de proximité pour les très petites, petites et moyennes
entreprises, permettant de réaliser des diagnostics et des accompagnements RH. Votre OPCO peut apporter des aides complémentaires aux accompagnements de la DIRECCTE.
Contact : Vous souhaitez savoir à quel OPCO appartient votre entreprise ? TRAVAIL-EMPLOI.GOUV.FR (recherche : Liste des opérateurs de compétences OPCO)

CNAM BRETAGNE (CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET MÉTIERS) – ANTENNE DE QUIMPER

Le Conservatoire national des arts et métiers (Le CNAM) est un établissement public d’enseignement supérieur spécialisé dans la formation des adultes en activité ou en recherche d’emploi.
Plus de 50 formations en ressources humaines sont proposées :
• Digital RH
• Management
• Droit du travail
• Santé et sécurité au travail
Formations courtes sous forme de modules ou obtention d’un diplôme pour se former en dehors du temps de travail.
Une unité d’enseignement (UE) du CNAM est une formation courte qui vous permet d’acquérir rapidement des compétences recherchées parmi un choix de 600 modules.
Le Cnam vous offre également la possibilité de financer des blocs de compétences avec votre CPF et de réaliser, à votre rythme, un diplôme supérieur, reconnu par l’État et les professions.
Contact : Maryse Dehays, Coordinatrice Bretagne Sud, CNAM Bretagne | 02 57 62 02 40 | 06 10 42 73 01 |
CNAM-BRETAGNE.FR